FANDOM


L'Enclave est composée des vestiges du gouvernement Américain d'Avant-Guerre.

OriginesModifier

USA Flag Pre-War.png

La Bannière Étoilée

Une des très rares organisations de l'ancien monde à survivre à la Grande Guerre, l'Enclave trouve ses racines dans les diverses branches du gouvernement et de l'armée américaine d'avant-guerre. Ses fondateurs croyaient en l'inéluctabilité d'une guerre nucléaire mondiale et pensaient, à raison, que la majorité de la nation ne pourrait s'en sortir. Ils firent en sortes de regrouper toutes les "personnes importantes" des États-Unis afin de leur laisser une chance de survivre, de se regrouper quand le pire serait passé, d'anéantir une bonne fois pour toute le communisme de la planète, et de restaurer/reconstruire le pays.

Bien que ne faisant pas partie directement de l'Enclave, de nombreuses entreprises influentes (dont, parmi les plus tristement célèbres, Vault-Tec Corporation) firent pression en espérant se voir attribuer les avantages de contrats de guerre avec le gouvernement. Basées dans beaucoup d'installations de recherche de l'Enclave, la plupart furent protégées ou préservées, et dans certains cas l'organisation ne suffit pas à les prévenir du souffle de la tempête nucléaire de 2077. Elles s'éteignirent dans l'oubli.[1]

En 2073, alors que la course mondiale à l'exploitation des ressources naturelles atteignait son pic le plus vertigineux, les États-Unis tentèrent de mettre la main sur les dernières réserves importantes connues de pétrole brut dans le monde entier, enterrées à des milliers de pieds sous l'Océan Pacifique. Poseidon Oil qui, dans les années précédent la guerre s'imposa comme seul leader dans le monopole pétrolier mondial, établit là une plate-forme pétrolière permettant l'extraction rapide de l'huile inestimable avant la fin de tout.

Enfin, et relativement tôt dans l'année fatidique de 2077, alors que le sort de la planète était joué depuis longtemps, le président des États-Unis et divers autres membres du gouvernement préférèrent fuir la menace nucléaire en se réfugiant dans plusieurs localisations secrètes et fortifiées sur tout le continent. Beaucoup d'autres membres de l'Enclave allèrent jusqu'à fuir vers des lieux plus reculés encore, loin à l'étranger. Mais lorsque les bombes tombèrent et anéantirent la planète, ils perdirent contact avec la station-mère désormais basée dans les quartiers généraux de la station Poseidon. À partir de celle-ci, les vestiges du gouvernement américain continuèrent à exister en l'organisation de l'Enclave, et ses ambitions avec lui : poursuivre la guerre contre la Chine malgré la destruction de la planète, annihiler le communisme et éventuellement assurer la reconstruction de la zone continentale des États-Unis.[1]

Alors que le monde brûlait dans les flammes de l'enfer nucléaire, et les États-Unis avec lui, le Président de l'Enclave accompagné des restes du gouvernement d'Avant-Guerre[2] assuma la position qu'il avait prédite : dernier fragment organisé connu représentant toujours la nation.

Les expériences d'AbrisModifier

Votf.jpg

Une affiche de publicité du programme Vault-Tec

Falloutvaultsecure.jpg

Affiche de promotion d'Abri de Fallout 3

Le programme de construction des Abris fut entièrement financé par le gouvernement américain qui avait, par conséquent, le contrôle sur eux. Officiellement, ils furent bâtis pour permettre à une sélection privilégiée d'américains de survivre à la Grande Guerre. Officieusement, cependant, la majeure partie du projet Vault-Tec avait un objectif bien plus sinistre.

Gametitle-VB.pngLes informations suivantes sont basées sur Van Buren et n'ont pas été confirmées par des sources canon.

En fait, le véritable plan à long terme du gouvernement américain pour survivre à une guerre nucléaire était de trouver une autre planète vivable et d'y envoyer les restes de l'humanité. Il était en effet conscient que la Terre ne serait plus habitable après un tel holocauste. On suppose qu'un vaisseau spatial conçu pour transporter la race humaine vers une planète lointaine était en construction voire déjà prêt avant le début de la Grande Guerre. Le déroulement précis du plan était le suivant : s'enfuir d'abord vers la plate-forme pétrolière, puis faire décoller le vaisseau à partir de là.[3]

Mais un voyage vers l'espace autant qu'une recolonisation de la Terre auraient été très difficiles à mettre en œuvre et auraient pu être freinés par de lourdes complications totalement imprévisibles. Par conséquent, la plupart des Abris furent conçus pour disposer d'une certaine faille critique dans le but d'apprendre à un Américain moyen à faire face à diverses circonstances non attendues. L'Abri 12 à Bakersfield disposait par exemple d'un sas d'entrée d'abri qui ne se ferma pas au moment de la Grande Guerre et qui permit au rayonnement radioactif dangereux d'y pénétrer années après années, conduisant à la création de la population de goules de Californie. L'Abri 15 fut lui construit normalement (un éboulement ensevelit son centre de contrôle mais il était accidentel) mais fut rempli d'un mélange varié et homogène de gens de différentes origines afin d'observer l'apparition de tensions dues au confinement de cultures éloignées. L'Abri 13 était destiné à rester fermé pendant une période complète de 200 ans afin de tester les effets d'un isolement à long terme. L'Abri 101 fut complètement scellé pour étudier l'évolution de petites communautés dans un isolement permanent et complet du reste du monde. Les types d'expériences et leurs buts se poursuivent toujours, et toutes n'ont pas encore été découvertes.

Finalement, soit en raison d'un changement de plan par la direction de l'Enclave soit à cause d'une potentielle destruction du vaisseau spatial, l'Enclave abandonna l'objectif initial de fuir vers une autre planète et décida, sans avoir vraiment le choix, de reconstruire celle sur laquelle elle se trouvait déjà, bien que l'observation et les recherches des Abris continuassent en tant que Programme de Préservation de la Société. Pour surveiller en détail les populations cobayes des Abris, la plate-forme pétrolière de l'Enclave possédait une grande partie des équipements d'observation et de contrôle. Par exemple, elle envoya peu de temps après la Grande Guerre aux habitants de l'Abri 8 un signal clair les incitant à quitter leur abri et à fonder leur propre colonie à l'extérieur. Ces outils de surveillance permirent également à l'Enclave de s'apercevoir que la population de l'Abri 13 était en grande partie intacte, bien que cette information ne soit devenue importante que beaucoup plus tard.

Gametitle-VB.pngFin des informations basées sur Van Buren.


Montée en puissanceModifier

FO02 NPC Richardson B.png

Dick Richardson, Président des États-Unis en 2242.

Clipboard01.jpg

Le sceau sur l'entrée du rez-de-chaussée de la station pétrolière Poseidon.

Longtemps après la Grande Guerre, l'Enclave resta tranquillement abritée dans sa station pétrolière, consolidant ses forces militaires et travaillant sur les recherches d'un avantage technologique qui leur permettrait de reprendre le continent.

Finalement, après avoir minutieusement étudié l'évolution des niveaux de radiations sur plus d'un siècle, ils décidèrent que le moment était venu de déployer leurs hommes dans les Terres Désolées et d'entamer la renaissance de l'Amérique dont la radioactivité s'était assez réduite pour que l'armure assistée avancée nouvellement développée puisse la filtrer.

Utilisant la mobilité de ses vertiptères, L'Enclave envoya des troupes d'éclaireurs dans toute la Californie, État le plus proche de la plate-forme pétrolière. Mais les soldats furent stoppés à la base militaire abandonnée de Mariposa, où les anciennes recherches sur le FEV faites avant la Grande Guerre avait involontairement donné naissance aux super mutants, la plus grande menace du pays pour l'Enclave.

L'Enclave nettoya et fouilla la base militaire effondrée, en grande partie à l'aide d'une main d'œuvre locale de mineurs recueillie sur place. Ils parvinrent finalement à retrouver les cuves, profondément enfouies dans les niveaux inférieurs de la base. Bien qu'enterrés dans la roche et oubliés depuis des décennies, les cuves contenaient toujours le dangereux liquide vert bouillonnant : le FEV.

Les soldats de l'Enclave rassemblèrent alors des échantillons du virus qu'ils envoyèrent à la station Poseidon pour de plus amples analyses. Au cours de l'expédition cependant, de nombreux mineurs furent soit exposés à de pleines doses de FEV soit tombèrent "accidentellement" dans les cuves. Ils commencèrent à muter en une seconde génération de super mutants, plus dangereux encore. Ces mineurs mutants finirent par renverser leurs gardes de l'Enclave qui avaient tenté de les contenir à l'intérieur de la base. Se saisissant de leurs armes, du matériel laissé par la première génération de mutants et de tout ce qui pouvait traîner, les super mutants prirent d'assaut les niveaux supérieurs et submergèrent rapidement les troupes de la base. Pris de panique et en retraite, les soldats de l'Enclave piégés aux niveaux supérieurs fuirent la base et utilisèrent des explosifs pour sceller l'entrée, bloquant la seconde génération de super mutants à l'intérieur de l'installation militaire en ruine.[4]

Le ProjetModifier

Même si les choses tournaient mal à Mariposa, l'Enclave disposait quand même de précieux échantillons du FEV dont ils avaient besoin. Immédiatement de retour à la plate-forme Poseidon, le Chemical Corps des États-Unis commença à travailler sur le sérum. Ils constatèrent qu'il était possible de faire du FEV une toxine extrêmement puissante et mortelle qui n'affecteraient que les êtres vivants mutés. Ils avaient cependant besoin de sujets de tgest pour mener à bien leur expérience. Deux groupes d'essai furent déterminés : l'un composé d'humains "purs" et l'autre composé de mutants vivant sur tout le continent, dont l'exposition depuis des décennies au rayonnement radioactif et au FEV rendaient "impurs" selon l'Enclave.[5] Cet échantillon impur fut facilement obtenu lors de l'enlèvement de toute la population tribale d'Arroyo, une petite colonie.

Le groupe de sujets propres était en revanche bien plus difficile à obtenir. L'Enclave ne permit pas au Chemical Corps d'utiliser les personnes vivants sur la plate-forme, leur population étant déjà trop réduite. Ils durent donc chercher ailleurs. Ainsi, ils voyagèrent de force jusqu'à l'Abri 13 dont ils savaient les résidents sains. Ils ouvrirent la porte grâce à leur centre de commandes des abris Vault-Tec. Après avoir vaincu la faible résistance, les troupes de l'Enclave rassemblèrent tous les habitants de l'Abri 13 et les expédièrent vers la station pétrolière en vertiptères pour prendre part aux expériences du Chemical Corps sur le FEV.[6]

Échec et conséquencesModifier

Au moment précis où l'Enclave se préparait à lancer dans le courant-jet le poison qui aurait tué toute population connue de la partie continentale des États-Unis, un membre de tribu connu sous le nom d'Être élu parvint à pénétrer dans la plate-forme pétrolière à bord du pétrolier Poseidon qui avait largué ses amarres dans la baie de San Francisco pendant de nombreuses années. L'Élu libéra tous les survivants de la population de l'Abri 13 ainsi que la tribu d'Arroyo retenue captive. Il enclencha ensuite une séquence d'auto-destruction de la plate-forme qui détruisit la totalité du siège de l'Enclave et sauva la planète d'une seconde mort tout aussi horrible que la première, aux mains de la souche modifiée du FEV.[7][8]

Bien que l'organisation survécu à la destruction de son quartier général, toute trace du président Richardson fut effacée de l'histoire. Affaiblie et coupée de son leadership, les groupuscules restants de l'Enclave essentiellement présents en Nouvelle Californie qui n'avait pas battu en retraite furent brisés par la puissance combinée de la Confrérie de l'Acier et de la République de Nouvelle Californie. Mais avant cela, Autumn Senior conduisit la majorité du personnel de l'Enclave sur la côte est des États-Unis, dans les ruines de Washington, D.C., à Raven Rock pour être précis. Il pensait alors gagner avec l'Enclave le statut de puissance dominante de l'ancienne capitale du pays.[9]

Ceux qui restèrent à l'ouest (la raison pour laquelle Autumn Senior et ses subordonnés laissèrent si peu de personnel en Nouvelle Californie pour rétablir la civilisation est un mystère non résolu) furent chassés par la Confrérie et la RNC, tandis que certains tentèrent d'être réintégrés anonymement à la RNC (cette méthode fonctionna pendant un moment, avant que les rumeurs d'un vétéran de l'Enclave pris à vouloir intégrer l'organisation et s'étant fait exécuté pour cela ne dissuade les soldats sans but de s'enrôler)[10].

Le retourModifier

ZAX-JohnHenryEden.jpg

John Henry Eden, président de l'Enclave en 2277.

À D.C., l'unité centrale appelée ZAX installée à Raven Rock pour assurer la continuité du gouvernement continua à fonctionner jusqu'à la destruction de la station pétrolière. Quand le président Richardson fut vaporisé par l'explosion, le ZAX créa un personnage virtuel de toutes pièces, John Henry Eden, afin de remplacer le poste de président et d'assumer l'autorité sur les forces de l'Enclave restantes tout en reprenant la fabrication industrielle massive de matériel militaire[11]. Augustus Autumn, fils d'Autumn Senior, fut choisi comme commandant des forces armées (en succédant directement à son père). Une série d'eyebots furent envoyés à travers toutes les Terres désolées, répandant espoir et patriotisme acharné. Eden voulait répandre se rhétorique pro-gouvernementale, la promesse d'un retour aux États-Unis légendaires d'avant-guerre, une terre de clôtures blanches, de baseball, de tarte aux pommes, et bien entendu d'ancienne suprématie mondiale.[12]

Le plan secret du président Eden était simple : régner sur une Amérique "pure", libérée de toute mutation, tout comme son prédécesseur l'avait voulu avant lui. Il apprit l'existence d'une expérimentation scientifique ridiculement ambitieuse connue sous le nom de "Projet Pureté", mise en route par une petite équipe de scientifiques indépendants et ayant pour but de fournir de l'eau purifiée à toute la population de la région. Ce projet ne pouvait être appliqué que dans le centre de contrôle local de l'alimentation en eau, situé au Jefferson Memorial en plein cœur de Washington, D.C.. En capturant la position, Eden aurait non seulement les Terres désolées de la capitale dans la paume de sa main, mais aussi tout le Pays par anticipation. Il pourrait alors appliquer son plan à la perfection en administrant une souche modifiée du FEV éliminant toute personne mutante au centre de contrôle du Jefferson Memorial - tout en faisant croire à une distribution régionale d'eau purifiée, afin que tout le monde puisse être touché.[13]

La dernière chance : le Projet PuretéModifier

Brokensteelscreen 03B.jpg

Soldats de l'Enclave est.

Quand le Projet Pureté fut repris en 2277, L'Enclave agit immédiatement. Les troupes sous le commandement d'Autumn occupèrent l'épurateur et imposèrent une présence militaire dans les terres désolées, bien qu'étant contestée par la Confrérie de l'Acier. Après avoir retrouvé le JEK de l'Abri 87, Eden tenta de recruter l'individu connu sous le nom de Vagabond Solitaire comme agent double participant à la récupération du Projet Pureté par la Confrérie mais contaminant l'approvisionnement en eau avec le FEV modifié au dernier moment. Eden finit par s'opposer au colonel Autumn, qui avait pour ambition de mener à bien le projet du président en activant l'épurateur, mais qui désirait par la suite unifier toutes les terres désolées sous son seul drapeau. Quand la Confrérie finit par prendre le Jefferson Memorial, Autumn fut vaincu par le Vagabond Solitaire mais on ne sait pas s'il a survécu ou s'il s'est simplement enfui. Entre les mains du Vagabond Solitaire se joua alors le destin des Terres désolées de la Capitale : le choix de les sauver ou de les anéantir lui était réservé. Mais l'histoire se drapa de mystère, et personne ne sait ce qu'il advint de la décision de l'ancien habitant de l'Abri 101.

Quand au chemin définitif pris par l'Enclave entière après ces événements flous, il reste également une énigme non résolue.

Opération SigmaModifier

Après la destruction de Raven Rock, l'Enclave effectua une combinaison de retraites tactiques et de combat désespéré. Leur emprise sur les Terres désolées de la Capitale s'effondra significativement. Agissant désormais avec des soldats débordés, les camps de l'Enclave parsemés dans les Terres Désolées ne pouvait plus vraiment communiquer les uns avec les autres. L'armée principale de l'organisation connaît alors un manque de nouvelles recrues et le haut commandement gardant le silence, l'Enclave semble être vouée à l'échec.

Cependant, un petit afflux de combattants spécialement formés cherche à combler les pertes d'effectifs dues aux avancées de la Confrérie. Auparavant postées à des endroits éloignés en dehors des Terres Désolées de la Capitale, seule l'élite du personnel de l'Enclave, formés à de multiples formes de combat, a le droit d'intégrer l'Escouade Sigma. L'Escouade Sigma opère par unité de six soldats, qui utilisent des incinérateurs lourds et qui sont menés par un soldat revêtant une armure Hellfire. Chacun de ses membres est un vétéran endurci par de nombreuses opérations réussies avec succès. Les escouades Sigma sont postées autour de lieux que l'Enclave a estimés impératifs au salut de leur cause.

Vestiges occidentaux de l'EnclaveModifier

Article principal : Restes de l'Enclave

Bien qu'étant une puissante force dans l'Ouest il y a des décennies, l'Enclave n'a pas été vue ou entendue dans le Désert du Mojave depuis des années. Les membres qui n'ont pas été chassé ont soit voyagé à l'Est - ou réussi à s'intégrer dans la RNC.

Écran de chargement

En 2281 sur la Côte Ouest, quelques survivants âgés de l'Enclave existent toujours, en marge ou à proximité des frontières du territoire de la RNC, gardant la tête baissée par crainte de persécution. Beaucoup partirent pour le Désert de Mojave, où l'influence de la RNC était significativement plus faible à cause de la présence de la Légion de Caesar. Les restes de l'Enclave peuvent avoir aidé le Courrier lors de la Seconde Bataille du Barrage Hoover, soit dans un ultime geste désespéré pour se venger de la RNC, soit pour l'aider contre la Légion. Qu'ils aient rejoint le Courrier, et/ou l'issue de la bataille reste un mystère.[14] Des techniciens et scientifiques de l'Enclave en poste à la Base Aérienne Adams envoyèrent un modèle de combat renforcé d'eyebot, ED-E, vers Navarro pour être entretenu et réparé là-bas, sans être apparemment au courant de l'assaut sur l'avant-poste. La programmation d'ED-E contenait un message disant que toutes les réparations qu'il nécessitait en chemin devaient être effectuées par du personnel de l'Enclave stationné à Chicago, ce qui indique qu'au moins un avant-poste de l'Enclave existe là-bas. La plaque d'immatriculation de l'Illinois vissée sur le côté d'ED-E est une preuve supplémentaire que d'autres bases de l'Enclave existent ailleurs dans les Terres Désolées d'Amérique du Nord. [15][16] [17]

RéférencesModifier

  1. 1,0 et 1,1 Fallout Bible : "le gouvernement fédéral (ou qu'importe la branche du gouvernement fédéral qui était responsable - ce n'était pas nécessairement l'Enclave) n'a peut être jamais considéré les Abris comme la meilleure chance de survie de la société - le gouvernement peut s'être lui-même considéré comme étant le meilleur candidat pour reconstruire le monde et s'était déjà couvert dans le cas d'une guerre nucléaire ou biologique en se cachant dans des installations éloignées à travers la nation (et ailleurs) qui n'étaient pas nécessairement des Abris. L'Enclave n'a certainement pas cherché à creuser d'autres Abris pour y utiliser les humains cachés pour reconstruire la civilisation."
  2. Guide de Jeu Officiel Fallout 3 Édition Game of the Year page 41 : "Dans un passé proche, l'Enclave — les restes du gouvernement des États-Unis — fut évacuée sur une station pétrolière sur la côte Californienne. On ne sait que peu de choses sur ce qui est arrivé à ces forces, à part que le pays à un nouveau commandant-en-chef : le Président John Henry Eden. Cependant, de récents rapports et rumeurs ont mis le doigt sur la résurgence de l'Enclave, avec leur base cachée dans un complexe souterrain sécurisé connu sous le nom de Raven Rock. Le premier contact a été établi il y a 35 ans."
    "Durant cette période, le nouveau Président Eden a lentement reconstruit ses ressources, grâce aux technologies déjà disponibles dans la base militaire de Raven Rock. Les vertiptères, les armes, et les robots étaient faciles à construire, mais les travailleurs humains étaient plus durs à trouver. La réponse était de se reposer sur le Colonel Autumn, qui contrôlait les forces de l'Enclave, ainsi que de créer une série d'eyebots crachant de la propagande envoyés à travers les Terres Désolées, pour y propager l'espoir. Eden pouvait cracher sa rhétorique pro-gouvernementale, et promettre un retour de l'Amérique de légende d'Avant-Guerre : une terre de clôtures blanches, le Baseball, les tartes aux pommes, et la bonne, vieille suprématie Américaine."
  3. Informations recueillies auprès de Tim Cain par Pawel "Ausir" Dembowski comme étant le but original de l'expérience des Abris d'après les documents de conception de Fallout 2. Cela est également mentionné dans le document de conception du Centre Spatial Bloomfield pour Van Buren :

    En Novembre 2076, l'Enclave prit le contrôle du Centre Spatial Bloomfield et commence des recherches pour voir s'il est possible de convertir Hermes XIII et XIV en transports extra-planétaires pour des individus importants.

  4. Excavation de la Base Militaire Mariposa
  5. {280}{prs57}{Très touchant. Mais les changements radicaux que tes villageois et d'autres mutants montrent sont loin des changements graduels de l'évolution naturelle. } {258}{prs48}{Des sujets de test. Tes villageois sont tous des descendants d'abris et nous devions nous assurer que la toxine F.E.V. était toujours efficace. Les sujets de l'Abri 13 l'ont testé ainsi qu'une inoculation contre le FEV.}
  6. Le Projet
  7. For Auld Lang Syne
  8. Judah Kreger
  9. Avant-postes et camps de l'Enclave dans Fallout 3
  10. Arcade Gannon
  11. Armure assistée de l'Enclave (Fallout 3)
  12. Radio de l'Enclave
  13. Projet Impureté
  14. Fallout: New Vegas For Auld Lang Syne
  15. ED-E mon amour
  16. ED-E 2
  17. Fallout Bible 6.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard